Productions Serge Paré

English
Le Bruit Court dans la Ville

Le Bruit Court dans la Ville

www.lebruitcourtdanslaville.com

Les vents qui ventent

Le Bruit Court dans la Ville réunit trois légendes du milieu folk québécois. Ce trio-culte est formé d’André Marchand (guitare, voix et pieds), Normand Miron (accordéon, harmonica et voix) et Lisa Ornstein (violon).

Lisa, André et Normand partagent le goût de la musique qu’on puise dans le legs des musiciens et des chanteurs du passé.

Spectacle

De cette rencontre exceptionnelle, marquée par la complicité et l’amitié longuement mûries, naît une musique tout en nuances et en énergie, enracinée dans l’empreinte de ses sources. Complaintes envoûtantes, chansons à répondre entraînantes et musiques de danse trépidantes issues du répertoire québécois et acadien sont offertes au public avec chaleur, sensibilité et finesse.

« Pour nous, la création, c’est dans la manière de l’interpréter. On baigne dans ce beau fleuve de musique et on prend plaisir à puiser dans ses profondeurs pour faire remonter à la surface les trésors oubliés ».

On est séduit par la qualité et la musicalité de l’ensemble. La prestation du Bruit Court dans la Ville dégage un plaisir irrésistible et contagieux.

Vidéo

Critiques

« Ils sont nos paires... mais surtout nos pères (et mère) du trad québécois. À mon avis, peu de musiciens ont une fiche discographique sans faute, c'est le cas des membres du Bruit. Les Jean Béliveau du Trad. De la classe, de la finesse et une incomparable manière de mettre, droit au but, leurs interprétations de cette musique, il y a longtemps intégrée dans leurs ADN. » Nicolas Boulerice, Le Vent du Nord
« Le Bruit Court dans la Ville étonne par ses arrangements dépouillés et le brio de son interprétation. Le spectacle affiche toute la fraîcheur d’une réunion impromptue, mais comporte la solidité et la complexité d’une oeuvre longuement mûrie. » Décibels Magazine
« Deux Charbonniers de l’enfer, André Marchand guitare, voix et Normand Miron unissent leurs talents avec leur complice Lisa Ornstein, splendide violoneuse américaine et grande amoureuse du Québec. Une musique empreinte de finesse dans le swing. » Le Devoir